La démarche de l’Atelier

L’Atelier est un tiers-lieu destiné aux collégiens et lycéens : il propose un “hub d’apprentissage”, espace d’étude où ils viennent travailler, apprendre, se remettre à niveau. Où ils pourront retrouver leurs marques, alors détachés tant de la relation magistrale des enseignants que du contexte familial avec sa zone de confort. Ils trouveront là un adulte pour les guider et aider, des documents, le numérique, des pairs. 

Il s’adresse aux adolescent·e·s qui rencontrent des difficultés dans leurs études, ayant pris quelque distance avec la chose scolaire — les “nonchalants-utilitaristes” ou partisans du minimum syndical — ou ceux relevant de besoins particuliers (dont enfants précoces ou surdoués) ; ceux dont les parents se reconnaissent démunis à ce moment de leur adolescence. Encore les jeunes qui aimeraient bien trouver et mettre un projet au cœur de leur parcours ; ceux enfin qui souhaitent apporter un plus à leurs études.

L’Atelier se présente sous la forme d’un “centre de ressources”, apte à mettre en place une personnalisation des parcours (il n’emploie donc pas de professeurs, mais peut en revanche, selon les besoins, orienter vers d’autres spécialistes). Avec une vision centrée sur le jeune, considéré ici comme le principal artisan de ses apprentissages.

Cette mission d’accompagnement,  de “coaching scolaire”, que les Québécois ont formalisée sous le nom d’“orthopédagogie”, est un nouveau métier, à côté des métiers existants d’enseignant, de surveillant, de répétiteur, et donc de parent. Celui d’un professionnel du “métier d’élève”, compétent pour mettre de la motivation sur l’acte d’apprendre lui-même et donner du sens. Sa mission est de s’atteler aux différents aspects de la difficulté scolaire — champ complexe dont les racines et solutions ne sont pas toujours ni uniques ni immédiates. 

Le concept est en effet d’œuvrer d’abord sur la personne de l’élève, pour dégager besoins et objectifs, afin de susciter ensuite “l’agir” en contexte d’autonomie et de coopération, et de l’entourer de toutes les ressources appropriées pour l’inscrire dans une spirale dynamique de compétence. L’Atelier propose ainsi une autre médiation, novatrice, en aidant l’élève à repérer son rapport au savoir et à ses modes de fonctionnement.

L’orthopédagogie

L’orthopédagogie est l’ensemble des méthodes et procédés d’enseignement qui visent à permettre aux élèves aux prises avec des difficultés ou des troubles d’apprentissage, de pallier ces entraves et de développer au mieux leurs potentialités.

  • Le travail de l'orthopédagogue est de trouver d'autres manières de faire passer le message scolaire, adaptées à ces élèves : il offre un suivi individualisé centré sur les besoins particuliers du jeune, en se basant sur ses forces et ses difficultés. 
  • C’est un spécialiste qui détermine les besoins prioritaires et élabore les objectifs spécifiques qui favoriseront la réussite académique de l’enfant, afin de lui permettre de progresser de façon optimale en lecture, expression écrite ou orale, et mathématiques.
  • Son analyse prend également en compte les autres facteurs susceptibles d’influencer l’apprentissage : affectifs et motivationnels, socio-familiaux et scolaires

On comprend que l’orthopédagogie n'est pas enseigner les savoirs : ceci revient aux enseignants de l'école, du collège, ou du lycée. Sa mission est de trouver les bons moyens,  les bonnes procédures, éventuellement créer les outils adaptés à l’élève, pour que ces savoirs soient acquis. Il ne peut donc s’agir que d’une démarche individualisée, centrée sur la personne du jeune.

Nouvelle et encore peu connue en France, cette profession existe cependant depuis de nombreuses années au Canada et en Belgique, où elle s’appuie sur des formations universitaires.

Méthodologie

  • Offrir un cadre de travail en accès permanent, pour renforcer la scolarité de l’élève, entre école et famille : faire ses devoirs, se concentrer, améliorer son attention, se faire aider. Proposer un environnement de travail optimal, facteur réputé le plus efficient pour la performance. L’Atelier est un espace ouvert tous les jours et en soirée, mercredi et samedi.
  • Être à l’écoute des besoins et demandes de chaque jeune. Mieux comprendre son fonctionnement, pour permettre de renouer avec les processus d’apprentissage. L’Atelier propose à chaque élève des bilans réguliers de suivi, entretiens où ce dernier rend compte par lui-même de ses avancées en fonction des objectifs fixés et des difficultés rencontrées.
  • Proposer un suivi personnalisé : ré-explications, cours individuels de rattrapage ou perfectionnement (maths & français), apprendre des méthodes de travail et de mémorisation. L’Atelier offre une panoplie d’outils : l’intervention de l’adulte, des ouvrages scolaires et parascolaires, des fiches de remédiation sur les difficultés-clés du collège, le numérique pour les outils en ligne, l’aide de pairs, des référents externes au besoin…
  • Améliorer le potentiel à apprendre et travailler. Renforcer l’élève, l’enrichir, le munir d’outils intellectuels plus adaptés aux adolescents d’aujourd’hui, pour l’aider à devenir autonome. Cela implique d’agir sur la motivation, l’estime de soi, via la collaboration, voire des actions au sein de sa communauté ou la mise en œuvre de projets personnels.
  • Entretenir une relation privilégiée, de qualité, avec la famille, dans une nécessaire cohérence. L’Atelier est donc aussi un espace ouvert aux parents, où ils pourront venir librement parler des difficultés qu’ils rencontrent avec leur ado, afin de les aider et soutenir, ou mettre en œuvre des actions de mobilisation.